Projection du "Nougaro" de Christophe Vindis à la médiathèque Cabanis de Toulouse en présence de Christian Laborde

Publié le par F.Rascol

Claude Nougaro; Christophe Vindis; Christian LabordeElle était prévue le 12 février dernier, mais la neige, ce jour-là, en a décidé autrement ( voir ici et ). 

Revoici donc, à la Médiathèque Cabanis de Toulouse, ce vendredi 7 mai à 18h00, la projection du dernier film documentaire de Christophe Vindis,  "Nougaro, à tombeau ouvert et à guichets fermés". 
 Comme je l'écrivais déjà au mois de février, la projection sera suivie d'un temps d'échange entre le public, Christian Laborde et Christophe Vindis, les deux auteurs de ce documentaire qui seront présents. Rendez-vous dans le grand Auditorium de la Médiathèque.
Cette projection aura lieu dans le cadre de la manifestation "Regards sur la production audiovisuelle en Midi-Pyrénées".

"Nougaro, à tombeau ouvert et à guichets fermés" - 52' - 2009
Auteurs : Christian Laborde et Christophe Vindis
Réalisateur : Christophe Vindis
Coproduction : Les Films de la Castagne, France Télévision, TLT avec la participation de TV5 Monde
Distribution : Rambalh Films
Suite de la note d'intention publiée en février : Porté par une œuvre intransigeante et atypique l’homme aux semelles de swing est ici saisi en plein vol, à hauteur d’ange. « Claude Nougaro, on ne l’a pas reconnu à sa véritable altitude » nous confie Jacques Chancel, « donc tout l’avenir est pour lui ». Claude Nougaro n’a pas joué le jeu des media, il n’a pas mis en scène sa vie privée, il n’a pas servi « l’industrie qui nous sert mille saucissons en forme de tubes parfois ». Il voulait être populaire mais certainement pas « popuplaire ». Le documentaire remonte à la source, celle du Lapin Agile, où il balance ses poèmes « aux ravissantes gourdes » avant d’arpenter les clubs de jazz de Saint Germain. Il y sera reconnu par ses pairs, ces jazzmen qui attendaient un poète du verbe capable d’incarner leur son. Des archives de l’Ina émerge un artiste avide de faire entendre sa substantifique moelle : les interviews télévisées où Nougaro pose sans concession et laisse les journalistes médusés ; les concerts où l’homme se transforme en bête de scène, « il était un instrument à lui tout seul, un instrument millénaire et archaïque ».

 

Publié dans Annonce de projection

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article