Projection-débat autour de "Vamos a la playa" de Marc Khanne pour les élèves du Collège Nougaro de Toulouse

Publié le par F.Rascol

Jeudi 26 mars à 14h00 au Théâtre des Mazades. C'est le rendez-vous que s'étaient fixé les élèves de deux classes de 5° et une de 6° du collège Nougaro, leurs professeurs, plusieurs membres du Centre Culturel des Mazades ( au premier rang desquels Mme Maé K'Divel ) ainsi que Marc Khanne et Frédéric Rascol, le réalisateur et le distributeur du film en question. Tout ceci pour une projection-débat d'un genre particulier autour du film "Vamos a la playa".

"Vamos a la playa" - Documentaire - 52' - 2003
Prix de la Protection de l'environnement - Festival Cinéma et nature de Dompierre - 2004
Sélections en festivals :
Écran sur Notre Environnement - Trouville sur Mer (2006), Festival de l'Environnement - Paris (2005), Escale Documentaire - La Rochelle (2005), Festival International CinéEco - Serra da Estrela / Portugal (2005), Festival Médias Nord-Sud - Genève / Suisse (2004), Ekotop Film Festival- Bratislava / Slovaquie (2003),.......
Note d'intention : « Plusieurs mois après le naufrage du pétrolier Prestige, un groupe de trente volontaires quitte Toulouse pour aller nettoyer la côte à Camariñas en Galice. C'est à travers leurs motivations et aussi l'incroyable réalité de ce travail de fourmi que j'ai choisi d'aborder la question de ces catastrophes. Notre civilisation dévaste la planète à grande échelle, et des hommes tentent de la réparer avec des spatules. Saisissant contraste que j'ai tenté de faire partager, en explorant les alentours d'un espace volontairement réduit à une plage de galets noirs. ». Marc Khanne
Bande-annonce du film :


Vamos a la playa

Une projection-débat d'un genre particulier, donc, dans la mesure où une des classes de 5° travaillait sur le film depuis le début de l'année scolaire pendant que l'autre classe de 5° avait travaillé sur la thématique du film durant cette même période. Les élèves de la classe de 6° étaient censé apporter la spontanéïté de celui qui ne connait ni le documentaire, ni le sujet.
Chaque classe, à tour de rôle, a pu poser ses questions , préparées ou non au réalisateur ainsi qu'au distributeur du film. Dieu sait qu'elles ont pu être pointues, depuis la technique employée pour pomper le pétrole restant dans la coque du navire ( un sujet effectivement à peine esquissé dans le film ) jusqu'à la place du réalisateur dans cette aventure ( acteur / témoin ) en passant par la diffusion qu'à déjà connu ce film. En bref, on parvenait sans difficulté à s'imaginer tout le travail déjà réalisé en classe avec leurs professeurs.




Publié dans Annonce de projection

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article